Fin de Twinoid : « il n’y a plus d’envie pour du jeu web »

Après le succès commercial de Dead Cells, le développeur Sébastien Bénard a quitté Motion Twin et s’est lancé en tant qu’indépendant. Il revient sur la fermeture de Twinoid, la plateforme de jeux flash en ligne créée par le studio bordelais Motion Twin et sur ses projets.

Tu as travaillé sur Twinoid, qui a longtemps permis à Motion Twin de publier des jeux en flash et de discuter avec sa communauté. Comment as-tu participé à l’aventure ?

Deepnight : J’ai travaillé sur le site en lui-même, tout ce qui concerne l’HTML, toute l’ergonomie. Après, sur pas mal de jeux, principalement Hordes, qui était le plus gros projet sur lequel j’ai bossé à Motion Twin à l’époque. J’ai fait pas mal de chose à côté : Intrusion, Hammerfest, Fruitiparc, etc.

« Dès que les sites ferment leurs portes, les jeux cessent d’exister »

Que penses-tu du fait que que Twinoid va fermer progressivement ?

J’ai quelques problèmes avec ça. C’est un peu une particularité du Web et c’est un truc qui m’a toujours rendu un peu triste. Savoir que les sites sont dépendants d’un serveur, qu’il y a forcément besoin d’un serveur et d’une infrastructure. Tu sais que par définition que dès que la boîte ferme les vannes et arrête de se concentrer sur le jeu, le site cesse d’exister. Si tu veux télécharger un vieux jeu console, tu installes un émulateur et la ROM puis le jeu tourne. Pour les jeux Web, c’est quelque chose de particulier. Dès que les sites ferment leurs portes, les jeux cessent d’exister. J’ai eu le cas récemment en téléchargeant le code source de l’un de nos anciens jeux, ils sont impossibles à faire tourner, parce que c’est lié à des comptes utilisateurs. C’est un peu dommage.

La fin du support de Flash par Adobe, qui est utilisé pour les jeux de Twinoid, a-t-elle précipité la fermeture du site ou était-il déjà en perte de vitesse ?

Tu as des cycles de vie pour tout, c’est plutôt normal. Ce que je trouve dommage, c’est l’absence de possibilité de revenir en arrière si tu as envie de jouer à un jeu qui t’a fait délirer quand tu étais jeune. À partir du moment où le site n’était plus mis à jour, il y a déjà eu une perte de vitesse. Et comme les technologies ont évolué, le projet a fini par ne plus vraiment fonctionner. Ce qui est problématique, c’est le fait de mal anticiper ça.  

« Aujourd’hui, il n’y a pas de place et d’envies pour un portail Web« 

Est-ce qu’une plateforme comme Twinoid, pourrait voir le jour aujourd’hui? 

Très honnêtement, je ne pense pas. Il reste des plateformes comme Kongregate ou Armor Games qui continuent d’exister, mais difficilement. Ils sont obligés de se renouveler. Kongregate finance et porte la création d’un émulateur Flash par exemple. Aujourd’hui, il n’y a pas de place et d’envies pour un portail Web. Les jeux sont plus sur téléphone ou des plateformes dédiées au jeu sur ordinateur. Les gens ne vont plus sur leur navigateur pour jouer. 

Parmi tous les jeux que tu as développés, y’a-t-il un jeu qui t’a plus marqué que les autres?

Hordes et Dead Cells. Pour Hordes, c’était un jeu important pour moi, car la communauté est très particulière, ils ont leurs caractères, mais ce sont des gens que j’ai toujours trouvé cool. Ils sont très incisifs, mais toujours de manière fine et intelligente. Surtout que ce n’est pas un succès attendu, car c’est un jeu purement rôliste, presque uniquement textuel. Avant ça, il y avait eu Intrusion, parce que j’ai toujours voulu faire un tribute game (ndlr : En hommage à d’autres jeux), même si ça n’a pas marché. Encore avant… Hammerfest, pour la même raison. J’ai toujours une nostalgie pour ces jeux.

Que penses-tu du projet de la reconstruction des jeux Twinoid par des fans ?

C’est très bien, mais je pense qu’ils vont en chier. Ils sont obligés de se taper le paradoxe Motion Twin, parce que dès l’instant où l’on a su que l‘on ne ferait plus du Web, il y a environ 4 ans, on aurait dû aborder la question de la récupération des jeux. La passation nous demande beaucoup de temps, mais c’est un gros taf surtout pour la communauté. On leur dit littéralement « Ça ferme à la fin de l’année, vous avez quelques mois pour tout refaire ». C’est très court pour récupérer les ressources. Je trouve que c’est un projet très ambitieux, ça risque d’être tendu pour eux, mais ce n’est pas de leur faute. Je pense que c’est plus une erreur de gestion de la part de Motion Twin. On aurait dû filer le code source de Hordes il y’a 4 ans. 

« C’est compliqué pour une boîte de 10 personnes comme Motion Twin de gérer une vingtaine de sites »

Justement par rapport à ça, est-ce que toi tu trouves qu’il y a eu un manque de retour de la part des administrateurs et développeur MT, un manque de communication ?

Complètement. Après, on a eu un problème factuel, on n’est pas nombreux. Surtout pendant la période Web. C’est compliqué pour une boîte de 10 personnes de gérer une vingtaine de sites. Je sais très bien qu’on a eu des lacunes sur la gestion des demandes des joueurs, les bugs reports, le support en général…ça a toujours été un sujet récurrent à Motion Twin. Là où je suis plus remonté, c’est qu’il y avait des solutions simples, qui n’ont jamais été adoptées, et qu’on a faites aujourd’hui un peu à la va-vite. Ça aurait pu être fait plus tôt de meilleure façon. On aurait pu impliquer davantage les joueurs volontaires. On aurait pu enlever les moyens de paiement quand ça ne rapportait plus rien.

De ton côté, cela fait un petit moment que tu développes tout seul. Tu as déjà des projets en tête ?

Ouais, plusieurs trucs ! J’ai remis un pied dans la communauté open source. On le faisait déjà un peu à Motion Twin : on utilisait une techno opensource qui s’appelle Haxe, qui est l’épine de tous nos jeux. Ça m’a toujours intéressé, c’est toujours appréciable d’avoir le contrôle de ta technologie de manière générale. S’il y a un truc qu’on a appris à l’époque de Flash, c’est qu’avoir un environnement propriétaire, ça pose de sacrés problèmes. Je contribue à nouveau activement à ces projets-là, et en ce moment je bosse sur un projet d’éditeur de niveaux, un gros manque dans les jeux 2D.

Et des projets de jeux? 

Je bosse sur un projet qui regroupe des concepts que j’ai toujours vu mettre dans Dead Cells. J’espère que ce sera plus chouette, mais ce sera pas pour tout de suite. 

Tu le mettras sur Steam ? 

Oui, peut-être début d’année prochaine. 

« Apprendre que les gens ont grandi avec Twinoid, ça me fait la même chose que les gens qui disent qu’ils ont grandi avec Minecraft« 

Au final, que retiens-tu de ces années sur Twinoid ?

Je trouve ça cool qu’il y ait des gens pour reprendre le truc et je leur recommande de ne pas faire l’entièreté de la plateforme Twinoid. Ce serait une perte de temps technique. S’il le faut, je pousserais Motion Twin pour qu’ils libèrent le code source.. J’ai rencontré plein de gens quand on faisait des conférences, quand on allait dans des écoles, qui nous disent avoir grandi avec des jeux comme Hordes ou Hammerfest. Apprendre que les gens ont grandi avec Twinoid, ça me fait la même chose que les gens qui disent qu’ils ont grandi avec Minecraft. Ça me rend triste que les gens ne puissent pas montrer le temps qu’ils ont investi sur ces jeux à d’autres personnes, à leurs enfants. 

En savoir plus sur deepnight : https://deepnight.net ou sur son compte Twitter.

A propos Mousstery 72 Articles
19 ans et presque toutes ses dents. Je rédige des articles qui parlent surtout de jeux vidéos, parce que mon expérience sur Adibou m'a pré-disposé à écrire dans ce domaine. On me trouve surtout sur Twitter (@mousstery) et des forums obscurs de l'Internet.