Review de The Almost Gone : La petite maison dans l’infini

Je n’ai jamais été très fort pour les puzzles. Vous connaissez FEZ ? Je l’ai jamais fini parce que le côté 3D me donnait envie de vomir. Pour la même raison je n’ai jamais fini Antichamber aussi, à vrai dire. Donc quand j’ai vu dans ma boîte mail un jeu puzzle en 3D avec une histoire qui allait me faire pleurer, je savais que j’étais l’homme de la situation pour jouer à The Almost Gone. En plus, c’était entièrement en Français, donc je savais que j’allais tout comprendre, et ça, c’est cool.

CET REVIEW CONTIENS DES LEGERS SPOILERS DES 3 PREMIERS CHAPITRES (sur 5). Si vous souhaitez connaître seulement la conclusion, elle est en bas de page!

The Almost Gone | Jeux à télécharger sur Nintendo Switch | Jeux ...

Dans la famille, je demande les parents pas ouf

On arrive dans un endroit « inconnu », dans un monde entre la réalité, le premier chapitre. Le jeu est divisé au total en cinq chapitres. Tout le long de notre histoire, on essaiera de découvrir qui on est. Hé oui, quand on fait le premier chapitre, notre protagoniste ne se souvient plus de qui elle est. Emily, à force de tâtonner un peu dans la maison, comprendra donc que elle est dans sa maison. Enfin, pas vraiment sa maison. Comme une autre version de sa maison, ou tout est tordu, inconnu et sombre : un genre d’univers parallèle.

Quasiment le premier papier que l’on trouve dans le jeu, c’est une demande de divorce

Lorsque l’on clique sur les objets dans The Almost Gone, on apprends des choses. Parce que avant de résoudre les puzzles, il faut résoudre aussi les questions existentielles de notre personnage. Dès le début on comprends qu’elle n’a pas eu une enfance comme les autres, une enfance plus que troublé. Son père est un architecte qui n’arrive jamais à concrétiser des projets, tandis que sa mère semble avoir de sérieux problèmes. Quasiment le premier papier que l’on trouve dans le jeu, c’est une demande de divorce. Aouch.

Tout au long du jeu, on essaiera de comprendre la « racine du problème », du problème de nos parents, de nos grands parents mais surtout de notre problème. On visitera donc en premier lieu notre maison, regorgeant d’informations sur nos parents, nous faisant comprendre que notre père aimait bien la binouze, tandis que notre mère avait de très très nombreuses prescriptions pour des médicaments.

Une autre mission, sera de rejoindre notre père à la cabane dans la forêt, pour échapper ce monde étrange ; mais elle est loin. Alors, il faudra voyager.

The Almost Gone | Jeux à télécharger sur Nintendo Switch | Jeux ...

Ma rue…

Et ce voyage vous emmènera un peu partout. D’abord, dans une rue très accidenté. Des travaux, une voiture de police dans un arbre, des graffitis, et même le derrière de notre maison.

Le chapitre 2 était le second meilleur pour moi. En effet, en plus de faire un dé-zoom sur nous même, la narration (très « déconstruite »), va venir nous apprendre plusieurs choses sur la vie des gens de notre rue. De plus, ce chapitre regorge d’idée de narration intéressante (les clés pour les boîtes à lettres qui racontent une histoire) mais aussi parce que c’est un chapitre stressant. Je m’explique.

Chaque « map » est très petite, et chaque bout de la carte n’a pas forcément beaucoup de détail, rendant le jeu un peu clos, intime.

Chaque « map » (comprenez une map par chapitre) est très petite, et chaque bout de la carte n’a pas forcément beaucoup de détail, rendant le jeu un peu clos, intime. Les développeurs de Happy Volcano ont décidé de pousser le côté claustrophobe, bien sûr par les décors sombres, mais surtout parce que certaines maisons, ou endroit ne sont « pas finies » : les maisons sont construites qu’a moitié, voir carrément cassés ou dysfonctionnel.

…et mon palais à puzzle.

Dernier chapitre de The Almost Gone dont je vous parlerais plus en détails, c’est le chapitre de la gigantesque maison des grand-parents de Emily. Celle ci nous en apprends plus, sur les raisons du comportement étrange de notre père, par exemple, ou alors d’où lui est venu l’idée de la cabane dans les bois. C’est un chapitre très intéressant, et les puzzles se corsent, pour rendre une histoire plus compliqué à dénouer.

Les puzzles d’ailleurs, parlons en plus en détail. Pour sortir d’un chapitre, il vous faudra souvent compléter plusieurs puzzles, généralement que très légèrement corsé, pour vous permettre de suivre l’histoire. Par contre, bien que pas trop dur, ils ne sont pas évident à trouver, ce qui fait que vous allez vouloir cliquer un peu partout, on peut donc clairement catégoriser le jeu comme un jeu puzzle point and click. Mais c’est très bien, qu’on clique partout. The Almost Gone le veut pour qu’on en apprenne plus sur nos différents personnages impliqués et les différentes histoires; ce qui est d’ailleurs la raison pourquoi je ne suis pas rentré à 100% en détail sur les trois chapitres. Il faut que vous découvriez l’histoire par vous même.

L’histoire parle quand même de sujet assez grave et vous en êtes prévenu dès que vous lancez le jeu avec un avertissement sur l’écran

Après, attention. L’histoire parle quand même de sujet assez grave et vous en êtes prévenu dès que vous lancez le jeu avec un avertissement sur l’écran : ça parlera d’addiction (précédemment mentionné), de médicaments et de leur abus, de violence familiale voir de séquestration. Soyez prévenu donc, que si vous êtes plutôt sensibles à ces sujets, il est mieux de ne pas y jouer et de se tourner vers des alternatives de jeu narratif plus sympa. Faites vous Florence, Emily is Away ou le topissime Night in the Woods si vous voulez une ambiance plus joyeuse.

Mais dites moi, y’a une grosse ambiance ici !

Artwork officiel du jeu.

Comme on en parlait juste avant, le jeu traite de sujet plutôt sombre. Mais en plus des sujets précedemment mentionnés, on a aussi des choses plus tristes/glauques. Par exemple, le chapitre 2 nous mentionne tout de même la mort d’un jeune enfant.

La musique dans le jeu est en généralement rarement rassurante, donnant un fort sentiment d’anxiété au joueur, bien que le jeu soit nullement de l’horreur.

L’effet un peu triste du jeu est forcément accentué par les histoires racontés, mais aussi par son ambiance et les décors. On trouve des cadavres d’animaux, des fosses, des maisons délabrés et des voitures en feu. Quand on ouvre certaines portes , on se prends un genre de liquide noir gluant, accompagné d’un assombrissement du décor. D’ailleurs, vous remarquez sur les captures d’écran qu’on est toujours dans un genre de vide, tout est d’une seule couleur pour l’arrière plan. Du coup, quand vous atteignez un niveau ou l’arrière plan est noir, ça ne met pas forcément en confiance.

La musique dans The Almost Gone est en généralement rarement rassurante, donnant un fort sentiment d’anxiété au joueur, bien que le jeu soit nullement de l’horreur. Les musiques ont d’ailleurs tendance à se répeter (se loop) si on passe trop de temps sur un chapitre, ce qui est dommageable, mais pas bien grave étant donné que chaque chapitre se finit plutôt rapidement.

En conclusion

The Almsot Gone de Happy Volcano est un très bon jeu. On ne peut pas nier que l’histoire est vraiment très bien écrite. Bien sûr, a la fin, tout n’est pas résolu, et celle ci [la fin], peut paraître abrupte. Mais est-ce si grave ? Après avoir résolu des puzzles et cliquer un peu bon partout, on peut dire que non, c’est pas grave. On a appris plein de choses sur notre famille et sur notre personnage principal. Bien qu’on ne voit pas leur visage, on compatit avec eux, et on ressent les peines qu’ils ont endurés. Alors, on a forcément envie de finir le jeu et d’avoir le fin de mot de l’histoire. Ce fin de mot de l’histoire, comme tout le jeu, est plutot déconstruit. Donc, les joueurs spéculent sur la fin et font des théories entre eux, formant une petite communauté pour un petit jeu, qui mérite beaucoup.

Personnellement, la seule critique que j’aurais à lui faire, c’est que le jeu est volontairement flippant parfois, bien que ce soit pas nécessaire. Ah, oui, et le jeu est tout de même assez court : 2h30 voir 2h. Ça fait un peu cher, les 2h pour 15 euros, mais la pillule passe rapidement.

J’ai adoré l’expérience, bien que je demande dédommagement pour m’avoir traumatisé.

Merci aux développeurs d’avoir bien voulu me donner une clé!

A propos Mousstery 72 Articles
19 ans et presque toutes ses dents. Je rédige des articles qui parlent surtout de jeux vidéos, parce que mon expérience sur Adibou m'a pré-disposé à écrire dans ce domaine. On me trouve surtout sur Twitter (@mousstery) et des forums obscurs de l'Internet.